Quand deux entrepreneures se choisissent

  • Publié le
  • Par Mona Lechasseur - Métro Québec
Quand deux entrepreneures se choisissent

Carol-Anne Pelchat et sa partenaire d'affaires comptent bien s'adapter aux tendances de la mode pour créer d'autres vêtements. Photo gracieuseté
 

PARTENARIAT. Audace, originalité et complicité à la pelletée… Il n’en fallait pas plus à deux artistes entrepreneures du Vieux-Québec pour unir leur passion et lancer ensemble des œuvres locales et originales.

 

Esther Garneau, propriétaire de la Galerie ZEN sur la rue St-Jean et résidente de Charlesbourg, et Carol-Anne Pelchat, designer propriétaire de l’atelier-boutique Chacal dans le quartier Petit-Champlain, viennent de lancer ensemble leur collection de vêtements et accessoires éco-responsables. «Notre collection se démarque par sa qualité et son originalité!, explique avec fierté Esther Garneau. Nous avons choisi un tissu de grande qualité écologique fait à partir de bouteilles de plastiques 100% recyclées. Les motifs sur les vêtements proviennent de mes toiles, et le tissu est résistant, très confortable et écoresponsable.»

 

Les amateurs de vêtements ont accès à des leggings, robes, chandails, tuniques, tuques, mitaines, foulards, pantalons et même des masques, le tout en différentes grandeurs. Des ajustements sont possibles, ce qui rend le service très personnalisé. Pour elles, la fabrication de leur collection devait prioritairement être éthique puisqu’elles croient fermement à la nécessité de faire des choix responsables pour le bien-être de la planète.

 
 

Marier deux arts, comment est-ce possible?

Au total, c’est tout près de 50 pièces uniques peintes par Esther Garneau qui ont servi pour créer cette collection. La designer Chacal a dessiné les modèles. Ensuite est venue l’étape de sélectionner les œuvres, de les imprimer au complet sur le tissu, pour en venir à choisir les portions les plus belles qui seraient mises en valeur pour d’éventuels vêtements et accessoires. «On a imprimé au Québec, découpé et cousu nous-même, révèle Chacal. On a fait beaucoup de tests, de recherche et de développement pour obtenir un résultat qui nous satisfait. Et nous sommes très exigeantes!».

 

«Notre amitié profonde est bien présente à travers cette collection.»

-Esther Garneau

 

Les deux artistes ont dû redoubler d’efforts lorsqu’il y a eu un incendie à l’atelier de Chacal en octobre dernier. La production s’est vue retardée par le sinistre, mais les deux femmes se sont soutenues. L’aboutissement de la collection met en quelque sorte un baume sur la peine de Chacal qui a perdu une amie dans ce tragique incendie. «Notre relation a débuté intensément avec ce feu, il faut bien l’admettre, précise Esther Garneau. Mon épaule a toujours été là dans ce grand défi.»

 

 

La force de la complicité

L’histoire de cœur entre elles a commencé il y a un peu plus d’un an, avec le début de la pandémie. «Je suis allée à la rencontre de Carole-Anne pour voir la possibilité de créer des masques avec elle, poursuit la propriétaire de la Galerie Zen. Ça a tout de suite cliqué! Ça a été un coup de foudre amical! Nous avons tellement une belle chimie et nous partageons des valeurs d’entreprises communes. On se complète vraiment bien, et je pense que tout ça se reflète dans la collection. Et ce n’est pas fini, car la réponse est super intéressante. On va s’adapter aux tendances tout en restant uniques.» La collection de vêtements est disponible exclusivement à la Galerie ZEN et à l’atelier boutique Chacal.Carol-Anne Pelchat

 

 

Lechasseur, M. (2021, 18 octobre). Quand deux entrepreneures se choisissent. Quebec Hebdo. https://www.quebechebdo.com/local/257804/quand-deux-entrepreneures-se-choisissent/

Powered by Lightspeed